Espace Diamant

Espace DIamant : Concert du JAKEZ ORKEZTRA


Deux mauvais fils et une mante religieuse prennent les commandes d'un show coloré.


Espace Diamant
Mercredi 11 décembre à 20h30

Tarif A
La billetterie est ouverte !


Laissant les frontières stylistiques à ceux qui en ont besoin, ils ouvrent une auberge espagnole où l'on sert une musique à boire et à déguster; une chanson française qui se balade du coté du slam comme de la vieille école du verbe. Et, au son des mots qui sonnent comme les voiles claquent, voilà que le voyage a commencé, destination Byzance...
Cela fait maintenant quelques années qu'ils peaufinent, de bals perdus en festivals, leur concert populaire et inspiré. Après des concerts joués à 5, 6 voire plus de musiciens, le Jakez présente cette nouvelle formation en trio, plus acoustique, qui offre au texte une latitude expressive encore plus grande, dans un univers sonore ciselé.
C'est drôle, énergique et poétique à la fois, c'est le Jakez Orkeztra.
(avec Jacky Le Menn : chant, guitare - Celia Picciocchi : voix, violon - Jean Castelli : voix, contrebasse)

Discographie :

Byzance - Jakez Orkeztra - 2010

"Byzance, d’or et de soleil, comme une destination mythique. Et si le plus important était le chemin, le voyage et  la vie qui va avec ?

Être ensemble, en mouvement et en musique. Alors la vie c’est Byzance !"
 
Léon - Jakez Orkeztra - 2008
"Le Léon que je connais balance entre alcool et java, poésie des solitaires, élan des coeurs anonymes.
Le poing levé malgré l'espoir en berne, les comptoirs comme port d'accroche, le quotidien tâpissé de lâcheté et le goût amer de la vie...

Le jour où Léon se lève et fait cette chose étrange qu'on appelle poésie alors tout déraille et le grand bazar du monde nous pète à la gueule !

Dictature d'un bonheur standardisé, guerres souterraines d'une civilisation publicitaire. Quand l'ennemi se cache dans le reflet du miroir, on se retrouve soldat, perdu dans la ville, jaloux des oiseaux et du vent..."

Corse Matin,
03 avril 2010

…une vraie bouffée d’air fais dans le paysage musical français et insulaire,
et une vraie bonne découverte.

Le Berry Républicain
18 avr. 2010
(…) Des faux airs de Têtes Raides, mais une signature bien personnelle pour
des chansons où l’amour, la mort, la liberté s’emmêlent avec bonheur. Et en plus du jeu de
scène ce qui ne fait de mal à personne, et surtout pas au
public.


24 Ore,
03 sept. 2010

(…) La musique est rythmée et savamment orchestrée. Les textes, eux, sont efficaces, poétiques et brillent d’intelligence.
C’est du bon, Du pro. Le Jakez n’a rien à envier aux combos continentaux.


Ouest France,
21 nov. 2010

(…) Le breton de Corté et ses amis corses nous transportent « Là où vont nos pères », du côté de Jacques Brel, d’Yves Jamait et deGoran Bregovic.
Difficile de ne pas tomber sous le charme de la voix chaude, du violon enthousiaste, de la clarinette malicieuses, de la basse délicate, de la batterie qui balance …  
 


Rédigé le Mardi 26 Novembre 2013 à 09:25 | Lu 236 commentaire(s)




Suivez-nous
Facebook
Instagram