Espace Diamant

Espace Diamant : L'Indomita Donna


Un spectacle autour de la résistante "Danielle Casanova"

Par la Cie Locu Teatrale
Mercredi 4 et jeudi 5 décembre 2013 – 20h30
Espace Diamant
Après une résidence de création du 19 novembre au 3 décembre
Corse-français
Tarif A


Espace Diamant : L'Indomita Donna
Dans le cadre des célébrations du 70ème anniversaire de la Libération
Indòmita donna / La femme indomptable
Ecrit par Rinatu Coti
Une création de Marianna Nativi
 
Un umaghju à sta donna eroi, chjamata Danielle Casanova da u so veru nomu, Vincintella Perini. Hè militanti cumunista è risistenti, si ni mori spatriata calchì sittimana nanzu à a liberazioni. Pà i chjassi di a mimoria, chjamemu à l’imaginariu pà suvità sta donna tistimonia di i scumbugli di a Storia. Si ghjova d’una magnifica scrittura sinsibuli è ritinuta, d’un sguardu novu annantu à u dulori, Indòmita donna intreccia un universu pueticu incù l’assurdu di a tragedia.
 
In Auschwitz, matriculu 31 655, Danielle Casanova spatriata incù i so amichi, ùn hà piantatu a lotta, di salvà viti, di sparghja a so voci è quissa di l’altri pà ch’è tuttu u mondu sapii.

L’Indòmita donna, hè a vita di sta donna allivata in i tradizioni, a trasmissioni, a mimoria, a libertà è chì si trova in un infernu senza nomu, impinsevuli. Sti valori antichi di a so terra ùn sò ch’è ricordi landani, a rialità senza altru al di là di ciò chì omu pò pinsà.
 
 
Estratti:
 
‘Chì hè a notti in u bughju ? Chì risorza s’avarà da tena. Da tena comu ? Da tena sin’à quandu ?’
 
‘In u prati di l’alivetu, durmìa a màcina antica chì aia frantu l’alivi duranti sèculi è sèculi. Quali mai avaristi pensu tandu chì un tempu aia da vena chì i màcini àiani da turrà ghjenti pòlvara.’
 
‘Resista, luttà, spirà, eccu Daniella una donna, è tutti i so cumpagni in i campi trimenti di u starminiu.’
 
Un hommage à une femme héroïque, Danielle Casanova - de son vrai nom Vincentella Perini - militante communiste et résistante, décédée en déportation quelques semaines avant la Libération. Sur les sentiers de la mémoire, c’est un appel à l’imaginaire pour la traversée de l’histoire d’une femme témoin de bouleversements de l’Histoire. Magnifiquement servie par une écriture sensible et pudique, par un regard inédit porté sur la douleur, Indòmita donna tisse la trame d’un univers poétique malgré l’absurde de la tragédie.
 
 
Avec : Marianna Nativi
Textes corse et français : Rinatu Coti
Adaptation théâtrale : Marianna Nativi
Univers sonore, musique : Jean-Pierre Godinat
Voix off : Delia Nativi-Sépulcre
Décor : Mario Sépulcre
Costumes : Cécile Eliche
Régisseur son et lumières : Pierric Serre
 
Co-production : Locu Teatrale / Ville d’Ajaccio

Rédigé le Mardi 12 Novembre 2013 à 16:22 | Lu 252 commentaire(s)




Suivez-nous
Facebook
Instagram