Espace Diamant

Espace Diamant : Passion Simple, danse, cique, théâtre / Cie l'Eolienne


Marcuri u 29 di ghjinnaghju à 8 ori è mezu di sera
Mercredi 29 janvier - 20h30
« A partir du mois de septembre de l’année dernière, je n’ai plus rien fait d’autre qu’attendre un homme : qu’il m’appelle et qu’il vienne chez moi. » Annie Ernaux
Quelque part à la lisière entre cirque et danse, les créations de Florence Caillon convoquent plusieurs techniques pour se situer à la naissance même du mouvement. Loin des prouesses circassiennes traditionnelles, elle se tourne vers d’autres formes de sollicitation des corps, où la fragilité et le déséquilibre ont toute leur place.


« A partir du mois de septembre de l’année dernière, je n’ai plus rien fait d’autre qu’attendre un homme : qu’il m’appelle et qu’il vienne chez moi. » Annie Ernaux
Quelque part à la lisière entre cirque et danse, les créations de Florence Caillon convoquent plusieurs techniques pour se situer à la naissance même du mouvement. Loin des prouesses circassiennes traditionnelles, elle se tourne vers d’autres formes de sollicitation des corps, où la fragilité et le déséquilibre ont toute leur place.
Passion simple explore les mécanismes de la passion, point de friction le plus intense de la relation à l’autre et à soi-même. Pendant que la voix de Florence Caillon nous fait entendre les mots d’Annie Ernaux, texte à la fois intime et saisissant par son universalité, quatre corps féminins traversent les états de la passion. Entre attente et extase, entre sensualité et désespoir, le récit ne cache rien de sa furie dévastatrice, et les danseuses-acrobates sont bousculées par son énergie, oscillent sur le trapèze, chutent sur la corde, s’emballent sur le canapé…
La beauté des corps et la grâce de la danse sont tour à tour sublimées par l’intensité de l’amour et déchirées par une absence envahissante.

D'après Passion simple d’Annie Ernaux (Gallimard)
Ecriture, mise en mouvement : Florence Caillon
Interprètes : Jennifer François, Valentine Mathiez, Marion Soyer
Régie générale : Guillaume Lefèvre et Xavier Jaoul
Création lumière : Dominique Maréchal
Voix off et bande son : Florence Caillon, Xavier Demerliac
Ingénieur du son : Xavier-Bernard Jaoul
L’Eolienne est conventionnée par le Ministère de la Culture – DRAC Haute-Normandie, par le Conseil Régional de Haute-Normandie, par le Conseil Général de Seine-Maritime et par la Ville de Rouen.
Avec le soutien de : Ville d’Yvetot, THV – Saint-Barthélemy d’Anjou, Hangar 23 – Théâtre de la Ville de Rouen, Moulin du Roc – Scène Nationale de Niort, Emilia Romagna Teatro – Modena (Italie)
Création octobre 2013
Durée : 1h10

Les créations de l’Eolienne ont pour but de questionner le réel et le monde qui nous entoure. A travers les techniques circassiennes et chorégraphiques, elles portent un regard sur l’homme d’aujourd’hui, inscrit dans son époque et son environnement.
Depuis 1999, Florence CAILLON développe une approche atypique du mouvement acro-chorégraphique mêlant étroitement techniques de cirque et mouvement dansé qu’elle nomme « cirque chorégraphié ». Elle se désintéresse de la prouesse circassienne traditionnelle, lui préférant d’autres formes de sollicitation du corps, moins sensationnelles et moins compétitives. L’exploration d’agrès inventés ou détournés de leur utilisation traditionnelle participe de cette recherche corporelle. Elle créé notamment en 1998 la technique des « staffs ».
 
L’utilisation de voix sous toutes ses formes (parlées, soufflées, chantées…), la présence accordée à la musique et les liens avec l’univers cinématographique constituent également une particularité du travail de la compagnie.  
 
Les interprètes sont au cœur du processus de création. Un noyau dur d’artistes circassiens et de danseurs accompagnent la recherche acro-chorégraphique de la compagnie, y construisant progressivement à partir de leurs techniques individuelles un langage gestuel commun, enrichi au fil des rencontres.
 
Infatigable éclectique, Florence Caillon partage aujourd’hui son temps entre la direction artistique de l’Eolienne et la composition musicale pour la télévision, le cinéma et le spectacle vivant.

Rédigé le Vendredi 3 Janvier 2014 à 14:21 | Lu 408 commentaire(s)




Suivez-nous
Facebook
Instagram