Espace Diamant

Film et Conférence autour de Vincent Van Gogh


Vendredi 6 février 2015 A 18h30


Le film « L’autre Vincent » de Georges SAMMUT
Suivi de la conférence
« Vincent Van Gogh : Une histoire de prénom »
Présentée par Claude MACHURAT


Description :
La Société Corse d'Etudes Freudienne en partenariat avec la Direction de la Culture de la Ville d'Ajaccio  présente:
 
Le Vendredi 6 février 2015 à 18 Heures 30  - Espace DIAMANT  
Le Film :
 «  L'Autre VINCENT » 
En présence de Georges SAMMUT, Réalisateur
 A partir d'extraits de: "Van GOGH, le suicidé de la société " d'Antonin ARTAUD, lus par Marius Marc ROUX , 
« le film tente d'approcher la fraternité folle et tragique qui unit ARTAUD et son double :VINCENT »
 La Conférence :
« Vincent VAN GOGH : Une histoire de prénom »
De Claude MACHURAT -Psychanalyste - AJACCIO -
Société Corse d'Etudes Freudiennes - Association Lacanienne Internationale
 
 
"Vincent VAN GOGH eut le triste privilège d'être né le même jour, un an après la" naissance -mort" d'un petit frère dont il porte le prénom.
Le malaise de Vincent fut insituable pour lui, toute sa vie durant.
Il dira : "Je ne suis pas un VAN GOGH. " En devenant Artiste, eut il le désir implicite d'être" re- nommé" ? Se refaire un Nom et pourquoi pas un Prénom ?
L'idée de Résurrection fut une préoccupation constante, un signifiant- maître pour lui. Elle prit différentes formes : l'attrait pour la religion et les textes sacrés, la passion indéfectible pour la peinture.
De Rembrandt il disait : "Il faut être mort plusieurs fois pour peindre ainsi "
Il construisit son oeuvre à partir d'une correspondance fervente et enflammée avec son frère Théo , joignant à ses écrits les dessins de ses tableaux.
Théo, en échange, lui envoyant de l'argent pour acheter sa peinture, au point que l'on ne saura plus très bien qui donne , qui prend , qui peint .
Véritable "suppléance " au mal-être de Vincent, cette écriture permit toutes les audaces , les inventions de ses créations artistiques . 
Nous le suivrons tout particulièrement à Arles et Saint Rémy.
Il y était venu car..."il voulait voir une autre lumière, enfin voir un soleil plus fort "...
C'est à Arles qu'il opèrera sa mutation esthétique : sa palette s'y transformera, de jaune et de couleurs outrées.
Sa vie y basculera.
C'est à Arles qu'il a commencé à mourir. Naissance- Mort - Résurrection - en un temps record, après une sévère crise d'angoisse et d'identité.
Irrémédiablement seul."
 C. Machurat
 
Intervenant :
George SAMMUT, réalisateur
Claude MACHURAT, psychanalyste