Espace Diamant

Espace Diamant

Musique : Fishbach


Jeudi 18 janvier 20h30
Espace Diamant
Musique
Tarif B


Achetez vos places en ligne pour Fishbach en cliquant ICI


Fishback
 
« Danse affolée, corps au fusain et regard fou qui transperce un par un chaque spectateur. » Les Inrocks.
 
« Sur scène, Fishbach joue les séductrices sauvages. Regards appuyés et discours elliptiques, elle entretient la distance avec maîtrise. Certains passeront probablement à côté de cette princesse dark-punk un peu siphonnée. On lui reprochera une inspiration nostalgique par essence peu novatrice. D'autres ne pourrons plus s'en passer. C'est notre cas. » Le Figaro
 
On n’avait pas vu pareil envol depuis longtemps. Lauréate des Inouïs du Printemps de Bourges et du Fair, chargée par les Transmusicales de Rennes de leur création annuelle.... Fishbach est partout, et partout elle trouble. Dans une époque où la pop s’acharne à être sage et droite, elle ose le bizarre, la diagonale, la torsion, mais sans jamais perdre de vue les évidences de la séduction mélodique ou la clarté des sentiments.
Avec son premier album, Fishbach fait exploser un talent hors norme, qu’il est impossible d’associer à une tendance. Ses sortilèges n’appartiennent qu’à elle et suscitent d’étranges sensations. Peut-être parce qu’elle n’affectionne rien de plus que la limite : « Je ne sais pas ce qui est le bon et le mauvais goût, avoue-t-elle. J’aime être à la limite dans la justesse de la voix, dans les sons de synthé, dans le sens des textes ». Elle sait d’ailleurs que certains choix de production susciteront des frissons d’aise chez certains et en surprendront d’autres : « Quand j’ai commencé à faire de la musique sur mon iPad, les seuls sons de clavier disponibles étaient stridents, frontaux, sur le fil. » Alors, au sortir de sa première expérience de groupe – un duo punk –, elle a décidé de creuser cette direction, un chemin autarcique et têtu dans lequel elle prend à rebrousse-poil les bienséances et les clichés.
 
 
 
Photo : Yann Morrisson


Rédigé le Jeudi 18 Janvier 2018 à 20:00 | Lu 11 commentaire(s)