Espace Diamant

Soirée DOC & Doc avec CorsicaDoc : AU COEUR DES CAMPS PALESTINIENS


Espace DIamant : 11 avril 2014
En trois générations, les camps de Ain Al-Hilweh et Yarmouk se sont mués en zones urbaines, et les jeunes Palestiniens y ressemblent à des ados des banlieues du monde. C’est cette intime et douloureuse mutation historique qu’ont filmée deux jeunes réalisateurs. L’un dans le camp où il est né, au Liban. L’autre dans le camp où il a vécu, en Syrie.

Mahdi Fleifel et Axel Salvatori-Sinz ont tous deux filmé leurs amis enfermés dans ces camps.
L’un dans l’euphorie incongrue de la Coupe du Monde de Foot, l’autre dans les prémisses
angoissantes du conflit syrien. Une jeunesse qui ne sait plus vraiment d’où elle est l’«!exilée!», murée dans l’attente d’un passeport et d’un avenir. Ces deux films parlent encore de la guerre qui les a amenés là, d’espoirs de retour, ou de rêves d’ailleurs mais c’est un nouveau sentiment qu’exhale la jeunesse palestinienne qui se filme là. Cet immense sentiment d’impuissance, cette ardeur qui se cogne aux murs de prisons à ciel ouvert, ils sont ceux de toute une génération à travers le monde.




En trois générations, les camps de Ain Al-Hilweh et Yarmouk se sont mués en zones urbaines, et les jeunes Palestiniens y ressemblent à des ados des banlieues du monde. C’est cette intime et douloureuse mutation historique qu’ont filmée deux jeunes réalisateurs. L’un dans le camp où il est né, au Liban. L’autre dans le camp où il a vécu, en Syrie.
Mahdi Fleifel et Axel Salvatori-Sinz ont tous deux filmé leurs amis enfermés dans ces camps.

18H15: LES CHEBABS DE YARMOUK D’AXEL SALVATORI-SINZ
France doc. 2012 coul. 77min (vidéo)

Les Chebabs sont un petit groupe de garçons et de filles qui se connaissent depuis l’adolescence. Aujourd’hui, au seuil de l’âge adulte, ils ont une véritable soif de vivre et d’absolu, mais sont confrontés à des réalités complexes. Entre le besoin de liberté et l’appartenance au groupe, le désir de révolte et la perspective d’une vie bien rangée, les choix sont difficiles; mais tout l’est plus encore quand on est réfugié palestinien dans le camp de Yarmouk, en Syrie.


20H30: A WORLD NOT OURS DE MAHDI FLEIFEL
G.-B./Liban/Dan. doc. 2012 coul. 93min (cin. num.)

Mahdi et Abu Eyad n’ont pas tout à fait grandi ensemble. Mahdi a suivi sa famille au Danemark quand il avait 7 ans. Mais depuis, il retourne régulièrement dans ce camp de Ain al-Hilwah où il est né, et où il retrouve Abu Eyad et ses amis. Et quand il s’agit de filmer le camp, les jeunes qui s’enflamment pour la coupe du monde de foot et Abu Eyad qui ne peut sortir du camp, Mahdi Fleifel semble réaliser alors qu’il ne fait pas là un simple journal intime, mais qu’il est le témoin d’une profonde mutation chez ces jeunes hommes en colère.



Rédigé le Vendredi 28 Mars 2014 à 10:42 | Lu 145 commentaire(s)




Suivez-nous
Facebook
Instagram