Espace Diamant

Espace Diamant

Caligula


Mardi 25 novembre
20h30
Espace Diamant
Théâtre – Création en langue corse
Tarif A


Caligula
Texte d’Albert Camus traduit en corse par Francis Marcantei
Mise en scène de Jean-Pierre Lanfranchi
 
Caligula est empereur, il a le pouvoir absolu, il peut opérer des changements, mais voilà, il veut que son peuple prenne conscience des enjeux et que ce soit le peuple qui veuille et qui décide de sa propre révolution.
 
Caligula cherche à démontrer l’absurdité d’un monde où l’argent placé au centre du système protège les privilèges. Il poussera la logique jusqu’au bout, installant les besoins du trésor public, de la finance au-dessus de la vie humaine elle-même. Il commettra les pires exactions au nom d’une pédagogie cruellement efficace dans la négation de l’humanité. Caligula ira jusqu’au ‘suicide supérieur : Il sera sacrifié par ses semblables. Sa vie sera offerte pour donner une chance à un monde un peu moins absurde où chaque être humain pourrait enfin exercer son métier d’homme pour construire le bonheur.
 
Caligula, prince relativement aimable jusque-là, s'aperçoit à la mort de Drusilla, sa sœur et sa maîtresse, que ‘les hommes meurent et ils ne sont pas heureux’. Dès lors, obsédé par la quête de l'absolu, empoisonné de mépris et d'horreur, il tente d'exercer, par le meurtre et la perversion systématique de toutes les valeurs, une liberté dont il découvrira pour finir qu'elle n'est pas la bonne. Il récuse l'amitié et l'amour, la simple solidarité humaine, le bien et le mal. Il prend au mot ceux qui l'entourent, il les force à la logique, il nivelle tout autour de lui par la force de son refus et par la rage de destruction où l'entraîne sa passion de vivre.
Albert Camus
 
Camus, in la so opera, ci aiuta à firmacci annantu à u malandà di u campà inseme, di u cumunu, di a finanza, di a pulitica….annantu a  quella necessità suprana d’invintà un mondu abile à risponde à e speranze sceme di l’omu. Cumu fà per pensà altre cose, funziunà altrimente ? Invitemu a nostra lingua in quella spassighjata, perchè chì, cum’è u teatru,  deve esse a lingua di tutte e  questione, è oghje, ghjornu di u bislinguisimu rivindicatu, addatemu l’opera di Camus per un persunagiu solu, un coru  e due lingue.
 
Jean-Pierre Lanfranchi
 
En corse
Avec : Jean-Pierre Pancrazi et Ghjuvan-Petru Lanfranchi
Choeur : Ensemble Tavagna : Francè Marcantei, Miche Paoli, Ghjuan Carlu Adami, Tumasgiu Cipriani, Eric Barre, Daniel Gonet, Ghjuvan Sté Langiani, Claudiu Bellagamba, Carlu Levenard
Costumes : René-Marie Acquaviva
Mise en scène : Jean-Pierre Lanfranchi
Adaptation : Ricaredo Montserrat
Musique : Malcolm Bothwell
Production : Unita Teatrale
 

Rédigé le Mardi 25 Novembre 2014 à 20:30 | Lu 94 commentaire(s)