Espace Diamant

Espace Diamant

Cinéma / novembre 2018


Encore une programmation de grande qualité. Des films primés et en point d'orgue le magnifique et bouleversant film libanais "Capharnaum", prix du jury à Cannes.


Samedi 10 novembre 2018
 
14h00 et 18h30 séances du court au long :
« Les Indes galantes» de Clément Cogitore (05’26)
Fiction France 2018. Muet
En deux mots :
« D'une rare intensité ! Prix du public au Festival de Clermont-Ferrand 2018. »
 
« Girl »
 (1h 45min)
De Lukas Dhont
Avec Victor Polster, Arieh Worthalter, Oliver Bodart
Drame   :
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Lara, 15 ans, rêve de devenir danseuse étoile. Avec le soutien de son père, elle se lance à corps perdu dans cette quête d’absolu. Mais ce corps ne se plie pas si facilement à la discipline que lui impose Lara, car celle-ci est née garçon.

16h30
« Chris the Swiss »
 (1h 25min)
De Anja Kofmel
Avec Anja Kofmel, Heidi Rinke, Julio César Alonso
Animation, Documentaire, Drame, suisse, croate, allemand, finlandais  :
Croatie, janvier 1992. En plein conflit yougoslave, Chris, jeune journaliste suisse, est retrouvé assassiné dans de mystérieuses circonstances. Il était vêtu de l’uniforme d’une milice étrangère. Anja Kofmel était sa cousine. Petite, elle admirait ce jeune homme ténébreux. Devenue adulte, elle décide d’enquêter pour découvrir ce qui s’est passé et comprendre l’implication réelle de Chris dans un conflit manipulé par des intérêts souvent inavoués.

«Un film de guerre comme on n’en a jamais vu. » Le Monde
 
Samedi 17 novembre 2018
 
14h et 18h30 séances du court au long :
« Negative Space » de Max Porter, Ru Kuwahata (5 minutes 30)
Animation, Drame, Portrait, Gravure, Marionnettes, Ordinateur 3D
En deux mots :
« Un fils rend un hommage touchant à son père. Une animation en volumes primée au festival d'Annecy et nommée aux Oscars. »
 
« Thunder Road »
 (1h 31min)
De Jim Cummings
Avec Jim Cummings, Kendal Farr, Nican Robinson
Comédie, Drame
L'histoire de Jimmy Arnaud, un policier texan qui essaie tant bien que mal d'élever sa fille. Le portrait tragi-comique d'une figure d'une Amérique vacillante. 

16h30
«Villeperdue»
(0h 52min)
De Julien Gaspar-Oliveri
Avec Carole Franck, Lucie Debay, Benjamin Siksou
Drame
Sandrine et Vincent reviennent dans la ville qui les a vus grandir pour fêter l'anniversaire de leur mère. C'est la première fois que la famille se retrouve depuis la mort du père. Un week-end mouvementé qui démontre que la vie a repris ses droits et qu'il va falloir l'accepter.
« On ne gâchera rien en révélant que le dernier plan a quelque chose d’Ozu : une pièce vide et un balcon sur lequel du linge sèche au vent. Un simple espace, très quotidien, où du temps a passé et où une famille qui ne sait pas très bien s’aimer a fait ce qu’elle a pu » Libération 


Vendredi 23 novembre 2018
 
14h et 18h30 séances du court au long
« Untitled 1 » de Masha Godovannaya
(4 minutes) Expérimental Portrait Recherche/Essai Russie 2006 Film muet
En deux mots
« Des images et une musique entêtante que vous ramènerez chez vous ! »
 
«Capharnaum» 
(2h 03min)
De Nadine Labaki
Avec Zain Alrafeea, Nadine Labaki, Yordanos Shifera
Drame
À l'intérieur d'un tribunal, Zain, un garçon de 12 ans, est présenté devant le juge. À la question : " Pourquoi attaquez-vous vos parents en justice ? ", Zain lui répond : " Pour m'avoir donné la vie ! ". Capharnaüm retrace l'incroyable parcours de cet enfant en quête d'identité et qui se rebelle contre la vie qu'on cherche à lui imposer.

16h30
« Il se passe quelque chose »
(1h 43min)
De Anne Alix
Avec Lola Dueñas, Bojena Horackova, Serge Geairain
Drame
Avignon. Irma, qui ne trouve plus sa place dans le monde, croise sur sa route Dolorès, une femme libre et décomplexée missionnée pour rédiger un guide touristique gay-friendly sur un coin de Provence oublié. L’improbable duo se lance sur les routes. Au lieu de la Provence pittoresque et sexy recherchée, elles découvrent un monde plus complexe et une humanité chaleureuse qui lutte pour exister. Pour chacune d’elle, c’est un voyage initiatique.

« Ce double et sensible portrait féminin devient, peu à peu, un voyage authentique et émouvant, de zones industrielles en vergers bourdonnants. Une belle bouffée d’oxygène. » Télérama
 






Rédigé le Lundi 22 Octobre 2018 à 11:29 | Lu 333 commentaire(s)