Espace Diamant

Conférence / Cycle Art et psychanalyse


Lundi 4 novembre / 18h30
Entrée libre


" Il s'agira d'éclairer la  théorie psychanalytique  à partir d'un champ connexe , la peinture maniériste du XVI ème siècle qui a marqué une rupture avec les convenances de la peinture classique renaissante.

 

La Psychanalyse Lacanienne prend ses fondements sur un principe de base , le signifiant qui manque dans l'Autre, et son corrélat , le signifiant qui manque pour définir la structure féminine.

Nous développerons comment la peinture maniériste met en exergue l'énigme du signifiant à travers la femme qui est représentée comme inatteignable.

Le style maniériste donne consistance au corps précieux de la femme qui n'existe pas , dans une hyperesthésie , une discordance des corps poussés à l'extrême , un bizarrerie qui force le détournement des codes , et l'absence de sens .

 C'est un art de l'imitation et de la dissimulation, qui  manie le semblant pour suppléer au rapport impossible  entre l'homme et la femme .

 

C'est ce qui nous amènera à un autre concept fondamental de la Psychanalyse , celui de la construction du fantasme pour le sujet , 

exemplifié dans le tableau maniériste qui sert de monture à l'objet regard , concernant le peintre lui même , et ses commanditaire qui incarnent  le pouvoir royal.

Nous mettrons alors en tension la  fonction de l'acte créateur dans la société et celle de l'acte psychanalytique  ."

 

Anita IZCOVICH est Psychanalyste à Paris  auteur de plusieurs livres dont : Le corps précieux : essai sur la peinture maniériste

 


Rédigé le Mardi 29 Octobre 2019 à 09:37 | Lu 52 commentaire(s)




Suivez-nous
Facebook
Instagram