Espace Diamant

Exposition : Défixions sucrées, oeuvres de Stella Sujin


Du 5 au 29 mars 2022
Dans le cadre de l'évènement "mars au Féminin"


Défixions Sucrées
Exposition personnelle de Stella Sujin
Du samedi 5 au mardi 29 mars 2022 à lEspace Diamant
 
 Défixions Sucrées, lexposition personnelle de lartiste sud-coréenne Stella Sujin, rassemblant ses travaux récents à laquarelle sur le féminin et le spirituel aura lieu à lEspace Diamant à Ajaccio du samedi 5 au mardi 29 mars 2022.
Lartiste y dévoilera son univers pictural à la fois onirique et maléfique en mettant en lumière le mot « defixio » emprunté chez les gréco-romains, qui désigne les tablettes denvoûtement gravées de dessins répandues dune manière large dans le domaine de la magie antique. Ce culte est ici réinterprété par Sujin comme outil artistique afin de transformer la réalité en un conte de fées et de voyager dans un monde imaginaire où dialoguent la Femme et la Nature. Le mot « sucré » décrit la sensation de Sujin lors de son séjour printanier à Ajaccio de lan dernier, durant lequel ses toutes premières aquarelles sur la croyance insulaire ont été créées avec de la douceur de l’île de la beauté.
Stella Sujin, née en 1983 en Corée, est une artiste plasticienne qui vit et travaille à Paris. Son travail artistique sur le genre, le statut de lHomme et son rapport à la Nature se compose de dessin, de peinture et de céramique. Depuis une dizaine dannées, elle expose dans divers lieux dart contemporain internationaux. En 2021, elle a été sélectionnée pour le
soutien des artistes émergents représentant la province coréenne Chungcheong, qui lui a permis de bénéficier dune exposition personnelle sur les sorcières Camp, Post-naturalised Gender (Next Code 2021, Musée dArt de Daejeon). Elle est actuellement résidente à la Villa Belleville – Résidence dartistes de Paris pour y développer de nouveaux projets en rapport avec le quartier et ses habitants.

Œuvre d'art, la planche de dessins « Défixions sucrées » présente comme une étude botanique la plante, la fleur, l'arbre et l'animal, avec les graines, les cosses, les organes de reproduction. Focalisant une figure, l’image est bien isolée au milieu d’un fond plein. Cette fidélité assure sa beauté, sa singularité dans les dessins techniques, de la même façon que dans un musée d’histoire naturelle.
Stella Sujin, inspirée des imaginaires scientifiques, parvient à personnaliser les dessins, à contourner les règles. Mouvantes, frémissantes et errantes les images de l’hybridation expriment une autre « manière d’être » intrinsèque à leur réalité biologique. De ce fait, leurs allusions obligent le spectateur à se demander sur le mode ironique ce que veut dire posséder son corps. Fascinante et sensorielle, l’expression picturale de l'œuvre invite à ressentir étrangement le rouge dans sa peau. Liquide corporel, qui sort par des orifices du corps et en traverse le seuil. L’eau pénètre toute image vivante dans l'action du feu, de la colère.
Les forces de sorcières. Réputée repoussante, laide et maléfique, la sorcière, plutôt femme, était brûlée et mal aimée. Elle amène ses jardins de plantes et de fleurs et ses compagnons : l’agneau, le bouc, le cheval, le lièvre, etc. Elle est porteuse en soi d'une énergie de vie, de s'inventer soi-même et hors-de-soi. Guérisseuse, magicienne et sensuelle.
L’exposition « Défixions sucrées » est une monographie écrite par une sorcière imaginaire.
 
Entrée libre.
Salle d’exposition ouverte du mardi au vendredi 10h-12h et 14h-18h30
Le samedi de 9h30 à 12h30










Restez informés !